La Respiration

Comment fonctionne la respiration? Et pourquoi nous respirons? La respiration est pilotée par le système nerveux autonome (c’est à dire que nous ne réfléchissons pas pour respirer et heureusement). Mais, vous allez le voir, la respiration a plus d’impact sur nous que le simple fait de nous maintenir en vie. La respiration est une interface intérieure/extérieure. Elle se fait par le nez et le Pharynx (voies respiratoires supérieures) et sont relayées par les voies respiratoires inférieures ( Larynx, Trachée, bronches, poumons, alvéoles pulmonaires et plèvre). Elle permet l’échange gazeux du corps ==> entrée d’oxygène (O2) et sortie de CO2.

Au delà de cela, la fonction respiratoire à une grande mobilité d’adaptation. Elle mobilise tout les diaphragmes et stimule les plexus neurovégétatifs. Elle assure un fonctionnement synchrone de toutes nos fonctions vitales et favorise la circulation, le transit, la digestion, diminue l’hypertension, régules la fréquence cardiaque, procure le calme et la sérénité.

Elle sert aussi de support pour le langage (donc la communication), et permet de moduler celle-ci (la communication ou le langage) en fonction des conditions et des objectifs. Elle est aussi influencée par toute manifestation d’ordre émotionnel et elle en garde souvent des empreintes.

Donc la respiration n’est pas aussi anodine que cela. Son rôle est essentiel à l’équilibre de la personne (émotionnel et physique car elle ancre aussi la posture). Pensez donc à son impact dans le sport? Une personne qui respire mal ou qui a subit un choc émotionnel qui influence sa respiration et crac…. manque d’oxygène, l’hématose (échange gazeux) se fait mal, manque de lucidité, manque de présence moindre capacité à analyser la situation, etc…

Idem dans le monde du travail !

-Perdre ses moyens face à une personnes parce que sa respiration est courte et que nos émotions prennent le dessus.

-Perdre ses moyens face à un public lors d’une réunion, une conférence ou tout autre évènement (autre impact les rougissements de notre visage).

-Manquer de mobilité intellectuelle pour s’adapter à une situation parce que notre cerveau est mal oxygéné.

Voilà quelques petits impacts d’une respiration qui n’est pas comprise et qu’on ne maîtrise pas.

Apprendre à respirer permet de reprendre le « contrôle » sur ces effets indésirables.

La sophrologie et la préparation mentale nous permettent de prendre conscience de notre respiration, de mieux l’utiliser dans les moments adéquats et de pouvoir être dans le moment présent. C’est le premier outil qui permet de d’optimiser nos performances.

Donc utilisons le avec autonomie et bienveillance, il nous le rendra.

https://www.youtube.com/watch?v=tYTbbPSGIHk

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :